Le Transfert

2021-12-08

Pour son numéro 14.1, à paraître en décembre 2022, la revue en ligne L’Atelier (http://revues.u-paris10.fr/index.php/latelier) lance un appel à contributions sur le thème « Le Transfert »

Dimension clé de la cure analytique, le transfert est la réactivation de pulsions inconscientes infantiles insues, qui sont adressées à la personne de l’analyste. Dans ce processus, référent, canal, destinataire et même code sont tous sujets à des déplacements, transpositions ou substitutions : le transfert est à la fois dé- et re-contextualisation, réactualisation temporelle ; l’analyste et son cabinet deviennent acteur et théâtre, la cure le medium dans lequel l’analysant s’exprime. Découverte accidentellement par Freud dans la cure de Dora, cette situation où l’on répète en transposant pourrait servir de modèle théorique au processus créatif à l’œuvre dans la littérature, le cinéma ou dans le contexte des « media studies ». Peut-on envisager que cette double impulsion, à redire et à répéter sous une forme autre ou insue, à faire glisser codes et modalités, soit au cœur de l’acte d’écriture ou de création artistique ? Par quels jeux de substitutions, déplacements, et métonymies un medium fonctionne-t-il ?

Toujours présent inconsciemment dès l’établissement du rapport entre analyste et analysant, le transfert peut être l’occasion de résistance, de conflit. Dans quelle mesure l’écriture ou la création artistique mettent-elles en œuvre des processus comparables aux processus transférentiels ? Quels malaises et forces appellent à la répétition et la remise en jeu ? Si le transfert est un moment-seuil, peut-il être franchi et dépassé, et quel est son devenir ? On pourrait questionner en particulier le rapport entre trauma et transfert.

Réponse et réplique au transfert, le contre-transfert engage à son tour l’analyste dans un schéma ou une relation transférentiels. Comment une telle résonance peut-elle survenir lors de l’interprétation ou la réception d’un texte par un lecteur ou un critique, et vers quoi tend-elle ?

Ce numéro de l’Atelier souhaite ainsi interroger, au prisme du transfert et de ce qu’il sous-entend de répétition, de déplacement et de transposition, l’ensemble des pratiques littéraires, artistiques et culturelles (qui peuvent être aussi diverses qu’une réécriture, une citation, une adaptation ou un pastiche cinématographique…). Car si « tout texte est absorption et transformation d’un autre texte » (Kristeva), le transfert ne serait-il pas constitutif de toute écriture ?

 Les articles (30 000 - 55 000 signes) pourront être rédigés en français ou en anglais

Les propositions détaillées (300-500 mots) sont à envoyer à Isabelle Alfandary (isabelle.alfandary@gmail.com), Samuel Weber (sweb21@orange.fr) et Priyanka Deshmukh (pri.deshmukh@gmail.comavant le 15 mars 2022.

Les articles seront attendus pour le 30 juin 2022.